1) Bilbo le Hobbit (1969)

The Hobbit (1937) est la première œuvre de Tolkien traduite et publiée en France, sous le titre Bilbo le Hobbit, chez Stock (1) en janvier 1969 (traduction de Francis Ledoux). Une révision en 1976 permet de corriger quelques coquilles, dont le "confustiqué" corrigé en "sévèrement blâmé" (chap. VI ; seulement pour les éditions publiées chez Hachette et Christian Bourgois).  En revanche, une erreur apparaît en 1989 dans l’édition du Livre de Poche : le titre du chap. XIII, "Not at Home" n’est plus traduit convenablement "Sorti" mais "Sortis" (erreur reprise ensuite par toutes les éditions, sauf la réédition Hachette de 1992). Ce n’est qu’en 1997 qu’une édition à couverture cartonnée porte enfin le titre conforme à  l’original : Le Hobbit (2) (Christian Bourgois, rééditée en 2004). Mais toutes les autres éditions reviennent ensuite au Bilbo d’origine. Sur la Carte des Terres Sauvages, "Hobbiton" est toujours traduit par "Les Lapins" (sic), sauf dans l’adaptation en bandes dessinées ("Hobbiteville") et dans l’édition illustrée de 1997 (reprise en 2004) où les deux cartes ne sont pas traduites du tout.

L’édition Stock, à couverture cartonnée et jaquette jaune illustrée, rééditée en format plus petit en 1978 (jaquette blanche illustrée), passe chez Hachette en 1980 (3) (sans jaquette, rééditée en 1992) puis chez Christian Bourgois en 1992 (4) (couverture souple, rééditée en 1995 ; couverture cartonnée avec jaquette en 1997, rééditée en 2004).

Au format poche, la première édition est publiée chez J’ai Lu en 1973 (5) (rééditée en 1977). En 1976 elle paraît en Bibliothèque Verte (6) (couverture cartonnée) puis enfin au Livre de Poche en 1989 (rééditée en 1999, 2004 et 2007 (7)) et en collection "Jeunesse" en 1992 (rééditée en 1993 et 1996), et chez Hachette Jeunesse en 2006 en format plus large avec gros caractères.

Deux éditions à noter : un album "pop-up" (8) (couverture cartonnée, pages animées dépliables en relief) illustré par John Howe et présentant de courts extraits des chapitres I, V, VIII, XII et XVII (traduits par Monique Lebailly) chez Casterman en 1999, et une édition hors commerce du club de lecteurs France Loisirs en 2003 (9) (format poche).

Concernant les illustrations, la première édition (1969) n’en comprend pas (seulement les deux cartes (noir) et l’aquarelle de Tolkien représentant Hobbiton sur la jaquette). Il faut attendre l’édition de 1976 (Bibliothèque Verte) pour trouver des illustrations (noir et couleurs) signées Chica, et celle de 1980 (Hachette) pour retrouver celles de l’auteur (noir). Evelyne Drouhin signe des illustrations (noir) pour l’édition du Livre de Poche Jeunesse (1992). Enfin en 1997 Christian Bourgois publie l’édition illustrée par Alan Lee (crayon noir, aquarelles en couleur).

L’adaptation en bandes dessinées de Charles Dixon et David Wenzel est publiée sous le titre Bilbo le Hobbit (traduction de Thierry Cailleteau) par Comics USA / Glénat en septembre 1991 (couverture cartonnée, deux volumes). Elle est rééditée en un volume en 1999 (couverture cartonnée, avec jaquette), puis chez Vents d’Ouest en deux volumes (couvertures cartonnées dessinées par Eric Hérenguel, sous étui cartonné) en 2001. Hors commerce, France Loisirs l’édite en un volume en 1994 (10) (avec jaquette). En novembre 2009, Delcourt publie l'édition révisée par Wenzel en 2006, dans une nouvelle traduction par Anne Capuron (11) (édition cartonnée).

2) Le Seigneur des Anneaux (1972-1973)

The Lord of the Rings (1954-1955) est publié chez Christian Bourgois (12) entre novembre 1972 (La Communauté de l’Anneau) et novembre 1973 (Le Retour du Roi), là encore dans une traduction de Francis Ledoux (couverture souple à rabats, carte dépliable en fin du tome 2, reproduction partielle du nord de la carte de la Terre du Milieu dans le tome 1, pas de carte du Mor- dor : elle n’apparaît qu’à partir de 1992 chez Christian Bourgois, mais dès l’édition Pauvert de 1978 et en poche chez  Presse Pocket à partir de 1986). Si le tome 1 porte en couverture le titre  Le Seigneur des Anneaux, le tome 2 (avril 1973) est intitulé Les Deux Tours : l’erreur est corrigée dans la réédition d’octobre 1973 qui porte le titre général du roman.

De cette traduction sont absents l’"Avant-propos" ("Foreword") de l’auteur et les Appendices, sauf l’Appendice A, I, 5, et les Index. Il faut attendre 1986 pour que Christian Bourgois publie un tome 4 contenant la traduction intégrale des Appendices (par Tina Jolas) et les Index. Malheureusement, bien souvent cette traduction ne s’accorde pas avec celle de Francis Ledoux en ce qui concerne les noms (exemple : Treebeard devient Sylvebarbe chez Ledoux et Barbe Feuillue chez Jolas). La traduction de Ledoux, malgré ses mérites, contient de très nombreuses erreurs : coquilles innombrables dans les noms, ruptures de ton (passages du voussoiement au tutoiement entre mêmes personnages d’un chapitre à l’autre, par exemple), inexactitudes, manque de connaissance - excusable à l’époque - de l’arrière-plan mythologique ("le Valar" au lieu de "les Valar" en IV,4 ou "la mort de Galadriel" au lieu de "le départ de Galadriel" dans la Note en fin du Prologue, etc.), voire oubli total d’une phrase (I,2). De même, Ledoux francise Frodo en Frodon et Bilbo en Bilbon, alors qu’il ne l’a pas fait pour sa traduction du Hobbit : si cela est valable pour les noms latins (exemple : Pluto devient Pluton), il n’y a pas lieu de le faire dans le cadre de la Terre du Milieu. A noter aussi : en table des matières, le chap. IV,1 ("The Taming of Sméagol") est traduit par "L’Approvisionnement de Sméagol" au lieu de "L’Apprivoisement de Sméagol" (erreur corrigée dans les éditions du Livre de Poche (1976) puis Presse Pocket / Pocket, Pauvert (1978) et enfin en 1995 pour Christian Bourgois). Espérons que la nouvelle traduction en cours, sous la direction de Vincent Ferré, harmonisera le texte et corrigera toutes ses erreurs…

L’édition Christian Bourgois est rééditée à l’occasion de la sortie du dessin animé de Ralph Bakshi (1978), vraisemblablement en réutilisant des réimpressions de l’édition originale. Ainsi, si les tome 1 (4e trimestre 1977) (13) et 2 (février 1980) ont une nouvelle couverture (avec rabats) reprenant l’affiche et un visuel du film, le tome 3 est une réimpression de 1978 (couverture rose) avec une jaquette figurant une scène du film (propos sujets à caution, fondés uniquement sur mes exemplaires personnels ; édition complexe du point de vue bibliographique !). D’autres éditions en trois volumes suivent (sans rabats, dessins de Tolkien en couverture) en 1985-1988 (?) avec ajout du tome 4 traduit par Jolas en 1986 (14), puis en un seul volume : en format "compact" en 1990 (15) (Appendice A, I, 5 version Ledoux, rééditée en 1995) et en édition illustrée (couleur) par Alan Lee (couverture cartonnée avec jaquette) en 1992 (16). Un autre éditeur, Gallimard 1000 Soleils, publie la traduction en trois volumes (couverture cartonnée avec jaquette) en 1980, avec en hors-texte dans chaque volume un dossier illustré (noir) sur Tolkien et les mythologies (rééditée en 1992, sans jaquette).

Au format poche, la première édition est publiée en 1976 par Le Livre de Poche, en trois volumes (17) (tranche verte, rééditée en 1983 avec tranche jaune ; a existé avec étui). Puis Presse Pocket prend le relais en 1986 (18) (trois volumes avec en annexes les Appendices A, I, 5 version Ledoux, B, C et D, réédités en 1989 ; ont existé avec étui) et en parallèle dans sa collection "Fantasy" en 1991 (trois volumes ; ont existé avec étui). Presse Pocket étant devenu Pocket, en 1993-1994 Le Seigneur des Anneaux a droit à un nouveau tirage (trois volumes, réédités en 1995 et en 2005 ; ont existé avec étui), y compris dans la collection "Fantasy" à partir de 1994-1995 (19) (trois volumes, réédités en 2000 et 2002 ; ont existé avec étui, modifié dès 1998). A l’occasion de la sortie du film de Peter Jackson (2001-2003), Pocket publie trois éditions en trois ans, avec en couverture des visuels du film : en 2001, 2002 et 2003 (trois volumes ; ont existé avec étui). A noter : à partir de 2002, Pocket utilise de plus grands caractères, d’où une pagination plus importante. Avant cela, Folio Junior publie en 1988 la traduction en six volumes (20) (avec les Appendices A, B, C et F, I (rebaptisé "D") version Jolas ; a existé avec étui cartonné), puis en trois volumes en 2000 (format plus large, rééditée en 2007 (21) avec inversion des textes de 4e de couverture entre le tome 2 et le tome 3 ; a existé avec étui).

Hors commerce, l’éditeur Jean-Jacques Pauvert édite la traduction en un volume en 1978 (22) (couverture cartonnée sous jaquette de rhodoïd, préface intitulée "Le Seigneur des légendes" de Jean-Louis Curtis  avec notice biographique). Cette édition est rééditée en Suisse par Famot (Genève) en 1980 (23) (en deux volumes, sans jaquette, illustrés en cahier central de photographies tirées du dessin animé de Bakshi). En 1983, France Loisirs publie son édition en trois volumes (couverture cartonnée, jaquette aux visuels du film de Bakshi), puis en un volume en 1995 (illustré par Alan Lee, avec jaquette, réédité en 2001 avec en jaquette un visuel du film de Jackson). Enfin en 2001 Le Grand Livre du Mois publie la traduction en un volume en format compact (couverture souple).

Toutes les éditions reproduisent les dessins de l’inscription de l’Anneau, de la Porte de la Moria et des runes du Tombeau de Balin. Les premières illustrations (et culs-de-lampe, en noir) de Jean-Pierre Evrard apparaissent dans l’édition Pauvert (1978), puis en 1988 Philippe Munch illustre l’édition Folio Junior (noir), et en 1992 l’édition illustrée par Alan Lee (aquarelles en couleur) est publiée par Christian Bourgois (et reprise par France Loisirs).

3) Faërie et autres contes (1975/2003)

Le recueil Faërie est publié par Christian Bourgois en janvier 1975 (24) (date du dépôt légal, mais copyright de 1974, couverture souple à rabats). Il rassemble quatre traductions de Francis Ledoux : Le Fermier Gilles de Ham (Farmer Giles of Ham, 1949) avec son frontispice complet en latin, Smith de Grand-Wootton (Smith of Wootton Major, 1967), Feuille, de Niggle (Leaf, by Niggle, 1945), et Du Conte de Fées (On Fairy Stories, 1947). Dans la réédition par Christian Bourgois en 1996 (couverture souple), l’ordre des textes est différent : Du Conte de Fées puis Feuille, de Niggle, Le Fermier Gilles de Ham (sans le frontispice) et Smith de Grand-Wootton.

La traduction est ensuite publiée au format poche (25), sans le frontispice du Fermier Gilles de Ham, par 10/18 (1978, rééditée en 1989), Presse Pocket (1992) et Pocket (1997, rééditée en 2001). Selon les éditions, le tréma sur Faerie est porté par le a (1978) ou le e (1975, 1996, 2001), sur les deux selon la couverture ou la page de garde (1978), voire tout simplement supprimé (1992, 1997).

En octobre 2003, Christian Bourgois publie en format compact une version enrichie : Faërie et autres Textes (26), éditée sous la direction de Vincent ferré, et qui contient l’introduction de Christopher Tolkien à Tree and Leaf et les poèmes Le Retour de Beorhtnoth Fils de Beorthelm (sic) et Mythopoeia (traductions d’Elen Riot), plus la traduction révisée des Aventures de Tom Bombadil (cf. infra). Il faut attendre 2009 pour que Pocket publie cette édition au format poche (dans deux collections différentes, sorties simultanément).

Publications séparées : Les éditions Chardon Bleu (grands caractères, moyen format, couverture souple) publient Smith de Grand-Wootton en 1986 (27) (illustrations (noir) de Philippe Pauzin) et Feuille, de Niggle suivi de Le Fermier Gilles de Ham (28) (sans le frontispice) en 1994. Smith de Grand-Wootton est aussi publié par Pocket en 1990, en édition bilingue (traduction d’Annie Richelet) dans un coffret plastique d’apprentissage de l’anglais, avec une cassette audio comprenant sept extraits du conte (29) (édition également vendue sans le coffret). Enfin Le Fermier Gilles de Ham est publié en poche par Folio Junior en 2001 (30) (sans le frontispice ; illustrations (noir) de Roland Sabatier).

4) Les Aventures de Tom Bombadil (1975)

The Adventures of Tom Bombadil, and other Verses from the Red Book (1962) est traduit, de manière incomplète, par Dashiell Hédayat chez Christian Bourgois en novembre 1975 (31) (couverture souple à rabats, avec trois reproductions de manuscrits de Tolkien en ouverture). C’est une édition bilingue, ce qui compense les nombreuses licences, inexactitudes et grossières erreurs de la traduction. Mais le titre n’est pas complet : il faut attendre la révision de la traduction par Céline Leroy en 2003 (dans le recueil Faërie et autres Textes : cf. (26) supra) pour que la fin ("… et autres Poèmes tirés du Livre Rouge") soit traduite - de manière erronée ! - par "... et autres Aventures tirées du Livre Rouge"). De même la Préface, absente de la traduction de 1975, est rétablie en 2003.

Après 1975, toutes les éditions sont publiées au format poche : par 10/18 (32) (1978, rééditée en 1986), par Presse Pocket (1992) et Pocket (1994, rééditée en 1995 et 2001). En 2003, on l’a vu, Christian Bourgois inclut la version révisée des Aventures de Tom Bombadil dans le recueil Faërie et autres Textes (cf. supra), publié au format poche chez Pocket en 2009 (dans deux collections différentes).

A noter : le poème Le Troll de Pierre est publié séparément en version bilingue dans La grande Anthologie de la Fantasy chez Omnibus (couverture souple) en 2003 (33).

5) Les Lettres du Père Noël (1977)

The Father Christmas Letters (1976) sont traduites par Gérard-Georges Lemaire pour Christian Bourgois au 3e trimestre 1977 (34) (couverture cartonnée, illustrations de l’auteur (couleur), rééditées en 1984 et avec couverture souple en 1993). Une réédition sous forme de trois tout petits livres (couverture cartonnée avec jaquette), sous étui cartonné (35), en 1994 fait disparaître l’article Les du titre.

En 2004, Christian Bourgois publie une édition enrichie de quinze lettres et revue par Céline Leroy (36) (couverture cartonnée avec jaquette, article Les toujours absent du titre).

6) Le Silmarillion (1978)

The Silmarillion (1977) est publié par Christian Bourgois en décembre 1978 dans la traduction de Pierre Alien (37) (couverture souple à rabats). La traduction est là encore ponctuée de nombreuses erreurs et coquilles, sans harmonisation réelle par rapport au Seigneur des Anneaux. La carte schématique des royaumes du Beleriand est présente, mais pas la carte géographique détaillée ; celle-ci n’est jointe sous forme de carte dépliable (noir) que dans la réédition de 1991 (couverture souple). Christian Bourgois publie ensuite (1993) une réédition au format compact (couverture souple, avec les deux cartes) avec en seconde partie Les Contes et Légendes inachevés (cf. (42) infra), puis en 2004 une réédition de la version grand format (couverture souple) mais sans la carte géographique. Enfin, en 1998, est publiée une édition illustrée (couleur) par Ted Nasmith (couverture cartonnée, jaquette, carte géographique en couleurs mais pas de carte des royaumes), republiée dans un format un peu plus large en 2004 (38), et augmentée d’illustrations supplémentaires, de la seconde préface du Silmarillion et d’un extrait de la lettre de Tolkien à Milton Waldman traduits par Delphine Martin et Vincent Ferré (couverture cartonnée, jaquette), avec la carte des royaumes (noir et marron) mais plus la carte géographique.

En format poche, seule la carte des royaumes de Beleriand apparaît. La traduction est publiée en deux volumes par J’ai Lu en 1980 (39), puis par Presse Pocket en 1984 (rééditée en 1988 et 1992) et par Pocket en 1993 (rééditée en 1995 et 2001).

A noter : la première partie du Silmarillion ("Ainulindalë") est publiée séparément dans l’Anthologie de la Littérature de Science-fiction de Jacques Sadoul (40) (couverture cartonnée) chez Ramsay en 1981 : on se demande bien pourquoi !

7) Contes et Légendes inachevés (1982)

The Unfinished Tales of Númenor and Middle-Earth (1980) est publié par Christian Bourgois en octobre 1982 sous le titre Contes et Légendes inachevés (41) dans une traduction de Tina Jolas (couverture souple à rabats, avec carte dépliable de la Terre du Milieu, mais pas de carte de Númenor ; rééditée en 1991, avec couverture simple, et en 2005 sans plus aucune carte). En octobre 1993, Christian Bourgois en donne une nouvelle édition au format compact (42), comprenant également Le Silmarillion (cf. supra), cette fois avec la carte de Númenor (couverture souple).

Au format poche, chaque édition de la traduction compte trois volumes : Presse Pocket la publie en 1988 (43) (sans la carte de Númenor, rééditée en 1992 ; a existé avec étui), puis Pocket en 1994-1995 (rééditée en 1995-1996 et 2001 ; a existé avec étui). Ce n’est que dans la collection "Junior" de Pocket, enrichie   d’"entractes" en pages centrales, que l’on peut trouver (dans le tome 2) la carte de Númenor (1996, rééditée en 2001). Quand cette collection est rebaptisée "Jeunesse", Pocket en publie une nouvelle édition en 2004.

8) L’Album de Bilbo le Hobbit (1991)

Bilbo’s Last Song (1974) est publié par Gallimard en octobre 1991 sous le titre L’Album de Bilbo le Hobbit, sous-titré "Adieu à la Terre du Milieu" (44) (couverture cartonnée, traduction de Pierre de Laubier, y compris des notes en fin d'ouvrage ; réédité en 2001). Il est illustré par Pauline Baynes (couleurs).

9) Poèmes de J.R.R. Tolkien (1993)

Poems by J.R.R. Tolkien (1993) est publié par Christian Bourgois en septembre 1993 sous la forme de trois tout petits volumes (45) (couverture cartonnée, avec jaquette) sous étui cartonné. Cette édition reproduit des illustrations de l’auteur (couleurs) et contient des poèmes extraits de Bilbo le Hobbit dans la traduction de Francis Ledoux (vol. I et II) et des Aventures de Tom Bombadil (et non de Bilbo le Hobbit, comme l'indique la jaquette par erreur) dans la traduction de Dashiell Hédayat (vol. III).

10) Poèmes de Le Seigneur des Anneaux (1994)

Poems from The Lord of the Rings (46) (1994) est publié par Christian Bourgois en novembre 1994 (couverture cartonnée) : c’est une sélection de poèmes tirés du Seigneur des Anneaux dans la traduction de Francis Ledoux, illustrés par Alan Lee (noir et couleurs).

11) Histoire de la Terre du Milieu (1992/1995 - )

The History of Middle-Earth (1983-1996) compte douze volumes, dont seulement cinq ont été traduits en français :

The Book of Lost Tales (1983) est publié sous le titre Le Livre des Contes perdus (47) chez Christian Bourgois en octobre 1995 (couverture souple, avec trois dessins (noir) de Tolkien) dans la traduction d’Adam Tolkien. Cette édition est reprise (sans le premier dessin) en poche par Pocket en 1999 (rééditée en 2001) puis en 2007 sous le titre général d’Histoire de la Terre du Milieu avec le sous-titre "Le premier Livre des Contes perdus".

The Book of Lost Tales, part II (1984) est publié sous le titre Le Livre des Contes perdus II (48) chez Christian Bourgois en juin 1998 (couverture souple, avec deux reproductions (noir) de manuscrits de Tolkien) dans la traduction d’Adam Tolkien. Elle est reprise en poche par Pocket (sans reproduction des manuscrits) sous le titre Le second Livre des Contes perdus en 2001. Titre qui devient sous-titre dans la réédition de 2006 (rééditée en 2007) sous le titre général d’Histoire de la Terre du Milieu.

A noter : en janvier 2002, Christian Bourgois réunit les tomes 1 et 2 dans une édition au format compact intitulée Le Livre des Contes perdus (49).

The Lays of Beleriand (1985) n’est traduit qu’en mai 2006, par Elen Riot et Daniel Lauzon, chez Christian Bourgois (couverture souple, avec reproduction de trois manuscrits (noir et couleurs) de Tolkien, et édition bilingue du Lai de Leithian) sous le titre Les Lais de Beleriand (50). Une reprise au format poche par Pocket est publiée en octobre 2009, dans deux collections simultanément.

The Shapping of Middle-Earth (1986) est publié sous le titre La Formation de la Terre du Milieu (51) par Christian Bourgois en mai 2007 (couverture souple, avec sept reproductions de cartes (noir et couleur) de Tolkien, et sans la frise de runes habituelles en couverture) dans la traduction de Daniel Lauzon.

The Lost Road, and other Stories (1987) est publié sous le titre La Route perdue (52) chez Christian Bourgois (couverture souple, avec reproduction (noir) des dessins et schémas de l’édition anglaise) dans la traduction de Daniel Lauzon en octobre 2008. Un extrait est publié séparément en 2009 dans Les Etymologies (cf. (62) infra).

Sauron Defeated (1992) : un extrait (la conclusion originelle du Seigneur des Anneaux) est publié en décembre 1992 par Dragon Magazine n° 9, dans une traduction de Roland C. Wagner (53).

12) Roverandom (1999)

Roverandom (1998) est publié par Christian Bourgois en janvier 1999 (54), dans une traduction de Jacques Georgel (couverture souple, avec illustrations (noir et couleur) de l’auteur). Cette édition est reprise en 2004 en poche par Pocket dans sa collection "Jeunesse" (55).

13) Mythopoeia (2002/2003)

Mythopoeia (1988) est publié en octobre 2003 par Christian Bourgois dans le recueil Faërie et autres Textes (cf. (26) supra), dans une traduction d’Elen Riot.

Une précédente traduction en français existait depuis novembre 2002, signée par Gérard Joulié, publiée en Suisse dans Tolkien, Faërie et Christianisme (56) de Didier Rance et Grégory Solari, chez Ad Solem (Genève).

14) Le Retour de Beorhtnoth Fils de Beorthelm (2003)

The Homecoming of Beorhtnoth Beorhthelm’s Son (1953), traduit - avec une erreur ! - Le Retour de Beorhtnoth Fils de Beorthelm (sic) par Elen Riot, est publié par Christian Bourgois dans le recueil Faërie et autres Textes (cf. (26) supra) en octobre 2003. L’erreur est maintenue dans les éditions au format poche.

15) Lettres (2005)

The Letters of J.R.R. Tolkien (1981) est publié par Christian Bourgois en octobre 2005 (57) (couverture souple, avec reproduction d’une lettre manuscrite de l’auteur) dans la traduction de Delphine Martin et Vincent Ferré.

16) Les Monstres et les Critiques, et autres Essais (2006)

The Monsters and the Critics, and other Essays (1983) est publié par Christian Bourgois en mai 2006 (58) (couverture souple) dans la traduction de Christine Lafferrière.

17) Les Enfants de Húrin (2008)

The Children of Húrin (2007) est traduit par Delphine Martin et publié par Christian Bourgois en février 2008 (59) (couverture souple, illustrations (noir et couleurs) d’Alan Lee, carte dépliable (noir et rouge) d’une partie du Beleriand). Cette édition est reprise au format poche par Pocket en 2009 (illustrations (noir et couleur) d’Alan Lee, carte (noir) imprimée sur deux pages) simultanément dans deux collections (60).

18) Monsieur Merveille (2008)

Mr Bliss (1982) est traduit par Pierre Grammont et publié sous le titre Monsieur Merveille (61) par La Mercurie en mars 2008 (couverture cartonnée, impression à l’italienne, illustrations (couleurs) de l’auteur, édition bilingue avec fac-simile des planches originales).

19) Les Etymologies (2009)

Ce livre publié par Christian Bourgois en octobre 2009 est une édition uniquement française (62) : il s'agit d'une édition à part de la partie de La Route perdue (cf. (52) supra) consacrée aux étymologies de Tolkien, corrigées à la lecture des n° 45 et 46 de la revue Vinyar Tengwar (illustrations (noir) d'Alan Lee extraites de Les Enfants de Húrin, cf. supra).
_
Translations of Tolkien all over the world
Tolkien en français (1969-2009)
Pablo Software Solutions
© EKLENDYS